L'inscription dans un centre de formation (massage, prothésie ongulaire etc.) ou une école d'esthétique est toujours un moment délicat. En effet, le doute peut rapidement s'insinuer en vous en voyant un mauvais commentaire sur internet, un retour négatif d'une connaissance ou encore un entretien avec le responsable de la structure qui ne vous a pas vraiment fait bonne impression.

 

Comment bien choisir son école d’esthétique ?

 Commençons par établir une liste non exhaustive des questions à poser avant de s’inscrire dans une école d'esthétique ou un centre de formation :

  • Puis-je rencontrer le responsable de la structure, les professeurs, les élèves ?
  • Combien d'élèves y-a-t-il par classe ?
  • Quels sont vos résultats aux examens sur les 5 dernières années ?
  • Puis-je visiter les installations, les locaux ?
  • Quel est le montant des frais d’inscriptions et des fournitures (en esthétique : la mallette, les tenues etc.)
  • A-t-on la possibilité de payer en plusieurs fois ? Si oui, quelles sont vos conditions de paiement ?
  • Avec quelles marques travaillez-vous ?
  • Qu'avez-vous mis en place pour le suivi de vos élèves après leurs formations chez vous ?
  • Avez-vous une base de données d'entreprises partenaires pour les stages et les futurs emplois ?

 

Au sujet des paiements liés à l'inscription, j'attire votre attention sur le fait que beaucoup de ceux que vous allez rencontrer voudront absolument vous faire souscrire un prêt étudiant ou d'autres types de crédits.

 

Ici, une règle s'impose : calculer les coûts réels :

  • Environ 4000€ de frais d'inscription
  • 800€ la mallette + les tenues professionnelles + produits cosmétiques pour la pratique en école privée.
  • Tous les consommables à acheter en cours d'année
  • Les transports pour se rendre au lycée
  • Le déjeuner du midi sur place
  • Les frais liés au passage de l'examen (renouvellement des affaires abîmées, prise en charge du transport pour votre modèle etc.)

 

Réfléchissez bien avant de vous inscrire, votre année ne va pas vous coûter 4000€ seulement mais bien entre 8000€ et 10 000€ ! Si vous n'avez pas les fonds, vous allez vous mettre en grande difficulté financière ! Et ça je peux vous dire que les écoles s'en fichent éperdument : elles veulent que vous vous inscriviez et si dans quelques mois, vous venez pleurer que vous êtes à la rue, elles ne pourront rien faire pour vous.

 

A savoir : une fois votre chèque encaissé, vous ne pouvez plus vous faire rembourser si vous changez d'avis. Mieux vaut économiser une année de plus afin de pouvoir être sûre de terminer ses études en toute tranquillité.

 

Je suis scandalisé de voir le nombre de jeunes femmes qui signent des prêts qu'elles ne peuvent pas rembourser par la suite ! Les études d'esthétiques sont très chères, tout le monde ne peut pas se permettre de se lancer dans cette filière. En tout cas, ne signez rien lors d'un premier rendez-vous, donnez-vous quelques jours pour réfléchir.

 

Les forums d'avis à propos des écoles d'esthétiques

Sur internet vous allez sans doute chercher les avis concernant l'école que vous avez retenue. Et là : Oh malheur ! Oh désespoir ! 80% des avis sont négatifs !

 

Je vous conseille vraiment de vous baser sur les faits (résultats aux examens par exemple) et pas sur les opinions (écoles mal fréquentées etc.) Les personnes mécontentes viennent sur les forums pour faire part de leur indignation, ce qui est légitime mais celles qui sont contentes ne prennent pas la peine de venir le signaler !

 

Alors pour être sûre d'être au plus près de la vérité : ne retenez que les avis qui datent de l'année précédente car entre-temps, les profs ont peut-être changé, les locaux ont été refaits etc.

 

Les mythes et les vérités que vous pouvez trouver sur les forums école-esthétique-paris

Voici un florilège de ce qu'on peut trouver sur les forums concernant les principaux freins à l'inscription :

 

"Le directeur drague les élèves"

Non mais enfin où va-t-on ? Certains, en voulant être trop aimables, peuvent vous paraître louches mais de là à vous draguer, je pense qu'il y a un grand pas.

 

"La directrice est trop hautaine"

Vous avez gardé les vaches ensemble ? Non. Donc vous êtes une élève, elle est votre directrice, votre relation s'arrête là : ce n'est pas votre copine.

 

"Dans cette école, ils ne sont intéressés que par l'argent"

Ce sont des écoles privées qui ont leurs charges à payer, les salaires, l'entretien des locaux etc. Alors oui ils sont intéressés par votre argent mais vous ce qui vous intéresse c'est d'avoir votre diplôme. Le mécénat n'étant pas à la mode en esthétique ces derniers temps : c'est donnant-donnant.

 

"Les locaux sont vétustes"

Certes toutes les écoles ne sont pas à la pointe de la technologie mais ce qui compte c'est plus la compétence de l'équipe enseignante que la couleur du carrelage.

 

Votre travail personnel compte plus que tout

Même si vous avez l'école la moins bien équipée de France, vous pouvez réussir vos examens. Cependant cela va vous demander un gros travail personnel supplémentaireTout d'abord il faut vous procurer le référentiel de l'examen que vous allez passer, c'est-à-dire la liste des points sur lesquels vos professeurs sont censés se baser pour élaborer leurs cours.

Exemple : referentiel_CAP_esthetique

 

Armez-vous d'un stabilo et cochez la progression de votre apprentissage au fur et à mesure. S'il vous manque des choses à voir, parlez-en au professeur de la matière concernée. Vous pensez peut-être que ce n'est pas à vous de vérifier cela, je vous répondrai que : "Les personnes qui réussissent sont toujours disposées à faire ce que les autres pensent qu'ils ne sont pas obligés de faire. "

 

Que faire si vous tombez sur une école d'esthétique malhonnête ou un centre de formation un peu "limite" ?

Depuis 2 mois vous n'avez pas de cours de pratique à cause d'un professeur de pratique absent ? Vous avez signé un contrat avec l'école et ils ne sont pas sérieux dans leur organisation ? Prenez les choses en main au lieu de vous lamenter !

Constituez des groupes et travaillez chez vous en revoyant les techniques apprises. Parlez-en à vos autres professeurs et rencontrez le directeur pour lui parler de ce problème et le presser de trouver une solution au plus vite.

 

Comment savoir dans quelles techniques de massage se former ?

Les écoles vont sans doute vous proposer de vous inscrire à plusieurs cursus dont des formations de massages afin de pouvoir vous faire bénéficier d'une "ristourne " sur le prix groupé.

 

Seulement voilà, depuis quelques années, des dizaines de formations, de stages et d'ateliers concernant les massages du monde sont disponibles dans toute la France et dans le monde entier. Vous le savez, cet engouement pour le massage s'explique en partie par le fait que les gens sont de plus en plus attentifs à tout ce qui touche au bien-être et au développement personnel.

 

D'autre part, le métier de praticien en massage bien-être est encore peu réglementé et laisse la porte ouverte à tout et n'importe quoi. Ne vous attardez pas sur le "n'importe quoi".

 

En effet, nous passons notre temps à regarder ce qui se passe chez les autres : celui-ci n'a que 5 jours de formation dans telle technique, celui-là n'en a fait aucune… Mais qu'en est-il de vous et de votre propre progression ? Toutes les esthéticiennes n'ont pas besoin d'avoir des bases similaires. Certaines assimilent plus vite que d'autres.

 

Le temps que vous perdez à fustiger le "manque d'expérience" des autres, vous ne l'utilisez pas pour vous perfectionner. Revenons-en donc à la question que nous avons abordée plus haut : "Comment savoir à quelles techniques de massage se former en priorité ? "

 

A mon sens, vos choix de formation de massages devraient être motivés par une réflexion basée sous 2 angles différents :

  • L'efficacité : afin de pouvoir être recrutée par des Spas traditionnels, vous devez vous former aux bases des techniques les plus couramment proposées dans ces établissements, à savoir : le californien, l'ayurvédique, les pierres chaudes, la réflexologie, le shiatsu etc. Le massage femme enceinte, le bol Kansu et le massage aux pochons ne constituent donc pas une priorité pressante.

 

Il est important de connaitre plusieurs techniques de massages mais il est tout aussi important de se spécialiser dans celle qu'on aime le plus, en effet, celle-ci deviendra la pierre angulaire de votre pratique. Ce peut être aussi un style de technique : les massages au sol, les massages à base d'acupressions, les massages à l'huile etc...

 

Ce peut être aussi un style de technique : les massages au sol, les massages à base d'acupressions, les massages à l'huile etc...

 

Comment déterminer quelle est ma technique de prédilection ?

Différents facteurs entrent en compte : votre culture, votre expérience, votre vision de certains massages, vos a priori. Trouver votre technique de prédilection peut se dérouler en plusieurs étapes :

 

1.  La recherche :

Faire des recherches et se documenter sur les différentes techniques de massages est un premier pas très important, le but étant de prendre connaissance d'un maximum de renseignements afin que votre vision soit la plus large possible. Intéressez-vous à toutes les techniques sans arrières pensées (« le thaïlandais est douloureux, le californien est trop doux » etc.) Il faudra plusieurs mois, voire plusieurs années de recherches en parallèle de votre activité professionnelle pour trouver votre véritable voie. Cela ne veut pas dire qu'il faut attendre 10 ans pour commencer à masser mais seulement que cette branche des techniques de massages est tellement vaste qu'il ne faut pas espérer en avoir fait le tour en une après-midi sur internet.

 

2. Approfondir :

Une fois que vous avez pris connaissance de la plupart des techniques de massages proposées, retenez celles qui vous inspirent le plus et approfondissez vos recherches. J'entends par là : regarder des vidéos, discuter avec des personnes qui pratiquent cette technique de massage, lire des livres de différents auteurs et surtout recevoir le massage en question plusieurs fois par plusieurs praticiens différents. Se faire masser par au minimum 3 praticiens confirmés vous permettra de vous faire une meilleure idée de la technique de massage sur laquelle vous souhaitez vous faire une idée précise.

 

3. Agir :

A ce stade vous avez retenu une ou deux techniques de massages qui vous inspirent et vous passionnent par la philosophie qu'elles véhiculent ou le bien-être qu'elles procurent. Il est temps d'agir ! Vous pouvez faire des recherches par vous-même au risque de vous perdre dans les méandres d'internet, de ne jamais arriver à vous décider et en fin de compte ... ne rien faire du tout. C'est pourquoi je vous recommande de vous adresser à Laurie Cordova (en cliquant ici, vous arriverez directement sur son profil Facebook) dont l'une des activités professionnelles est de comparer, évaluer et tester les différents centres de formations de massages et d'écoles d'esthétique afin de vous envoyer vers les meilleures !

Le must étant de se faire former par le créateur de la méthode de massage. S'il n'est plus de ce monde, contactez ceux qui continuent à dispenser la technique de massage dans le même esprit. Idem pour les massages du monde, aller se faire former dans le pays d'origine est préférable mais il existe en France des formateurs très compétents, l'idéal étant de faire une formation en France et au moins une dans le pays d'origine du massage.

 

Réservez votre place pour un stage de massage par l'intermédiaire de Laurie Cordova dont nous venons de parler en gardant bien à l'esprit que celui-ci reste une initiation à la technique et n'est pas une fin en soi, c'est-à-dire qu'il va vous falloir continuer à apprendre. D'autres stages de massages seront sans doute nécessaires (si vous voulez atteindre un niveau appréciable).

 

Vous continuerez également vos lectures et vos recherches sur le sujet.

 

"Et si je me trompe de technique, si je me rends compte après plusieurs stages sur le sujet que ce n'est pas vers ce genre de protocole que je souhaite me diriger ? "

 

J'ai envie de vous répondre, et alors ? Si vous ne trouvez pas du premier coup votre technique de massage de prédilection, ce n'est pas grave, vous pouvez faire marche arrière. Le piège est d'utiliser cette excuse pour ne rien faire du tout. Ne vous perdez pas dans cette "perturbation mentale" qui touche un grand nombre de nos concitoyens : l'excusité aigue.

 

Cette «maladie» consiste à toujours trouver des raisons de ne rien faire parce que d'autres ont essayé et n'y sont pas arrivés. Un autre symptôme relatif à cette "maladie" consiste à toujours trouver des excuses pour ne jamais reconnaître que l'on s'est trompé. Lancez-vous et agissez !

 

Vous avez de la chance !

J'aimerais attirer votre attention sur la chance que nous avons d'avoir un accès grandement facilité à toutes les informations concernant les techniques de massages et de bien-être en général : internet, les livres, les formations, la facilité de communiquer grâce au téléphone et aux mails ...

 

Réfléchissez un instant à tout cela … Se former en techniques de massages aujourd'hui est tellement plus simple qu'il y a 50 ans ! Profitez de toutes ces opportunités pour vous enrichir : "Mets ta fortune dans ta tête, le seul endroit où on ne te la volera pas" disait Benjamin Franklin.

 

Faites des formations, lisez, pensez, comprenez toujours plus de choses et ne vous arrêtez jamais d'apprendre car c'est une chance et non une corvée.

 

Le massage Thaïlandais : un exemple de technique de massage qui n'a pas bonne presse chez les esthéticiennes.

Vous avez souvent des a priori sur cette technique et c'est pourquoi j'aimerais vous la présenter un peu plus en détail dans cet article. 

 

Saviez-vous par exemple que la Thaïlande détient le nouveau record du monde de massages collectifs (de binômes qui massent dans une même pièce). Des centaines de volontaires se sont fait masser, étirer et contorsionner en tous sens jeudi 30 juillet pour permettre à la Thaïlande de battre le record mondial du massage en groupe avec 641 binômes.

 

Alignés sur des tapis bleus, vêtus d'un uniforme vert et blanc, les 1 282 volontaires (masseurs et massés) se sont réunis dans un centre de conférences de Bangkok pour écraser le record du Guinness Book de 526 massages simultanés, réussi à Daylesford (Australie) en mars 2010.

 

Voilà pour l'actualité, retenez-le pour votre culture générale, vous allez pouvoir briller en dîner mondain ! ;)

 

Je profite donc de cette actu pour vous faire un petit résumé sur le massage Thaïlandais ou Nuad Bo-Rarn pour vous enlever l'idée que c'est une technique de massage barbare qui fait mal… et pendant laquelle, en plus, on vous masse par terre !

 

Les origines 

Cette technique originaire de l'Inde a été inventé à l'époque de Bouddha, il y a environ 2500 ans par le médecin Shivago .

 

Considérée comme un massage thérapeutique, elle est étroitement liée aux traditions bouddhistes. Ce massage était auparavant pratiqué exclusivement par les moines avant de s'étendre au reste de la population. Il se pratique au sol sur un futon adapté. La personne massée est habillée avec des vêtements confortables et souples. Il faut compter une à deux heures pour un massage complet.

Vidéo n°1 : http://www.youtube.com/watch?v=ixuJe2XW1P0&feature=colike

 

La théorie du massage thaïlandais se fonde sur 2 concepts :

 

Des lignes d’énergie parcourent le corps : les Sen Sib (canaux de prâna), les pressions exercées sur le receveur participent à la fluidification de l'énergie parcourant ces lignes. Si ces lignes d’énergie sont bloquées, cela provoque un problème de santé, comme par exemple le stress, une tension artérielle élevée ou encore de la fièvre. Diverses parties du corps en relation avec les Sen Sib sont alors pressées et étirées avec les pouces, la paume des mains, les bras et les pieds pour favoriser la circulation de l'énergie.

 

La théorie des 4 éléments : Terre, Eau, Air et Feu. Cette théorie fait partie des fondamentaux de la médecine thaïlandaise et on la retrouve dans certains aspects du massage.

 

Agréable ou pas ?

Vous pourrez parfois entendre de la part de personnes un peu douillettes que ce massage n'est pas agréable à recevoir, il n'en est rien ! Je dirais même que c'est le contraire. C'est un massage profond et apaisant qui, s'il est donné par un praticien compétent, peut vous emmener tout droit vers un profond sommeil.

 

Rappelons au passage que la majorité des techniques qui nous viennent de l'Orient, à base d'étirements ou d'acupressions (pressions avec les pouces), ont survécu parce qu’elles sont efficaces et non pour leur côté "agréable".

 

En effet, à l'époque, les patients n'avaient pas la petite musique relaxante avec les chants d'oiseaux, ni l'odeur de l'encens à la rose qui leur chatouillaient le nez et encore moins la pièce chauffée à la température idéale avec le futon total confort épais de 15 centimètres. Nous sommes donc privilégiés de pouvoir recevoir un massage thaïlandais dans de telles conditions, rappelons-nous-le ! 

 

Vidéo n°2 : http://www.youtube.com/watch?v=nriuYjzuOGY&feature=colike

 

Principaux bienfaits :

  • Entretien la flexibilité des articulations.
  • Dénoue les tensions en profondeur.
  • Aide à se relaxer psychologiquement (stress, insomnies).
  • Libère l'énergie bloquée.
  • Prévient diverses maladies grâce à son action détoxifiante.
  • Réduit les problèmes dorsaux, les maux de tête et les problèmes digestifs.
  • Améliore le système immunitaire et la circulation sanguine.
  • Aide à corriger et à maintenir une bonne posture.

 

Pour profiter de tous ces bienfaits, le massage Thaïlandais doit être reçu de façon régulière, au minimum une fois par mois, plus souvent si cela est possible. Pour cela il faut trouver un praticien spécialisé dans cette technique: assurez-vous de son expérience et de la qualité de sa formation. Pour l'anecdote certains appellent le massage Thaïlandais le yoga du fainéant :)

 

Vidéo n°3 : http://www.youtube.com/watch?v=L8xZwSK9F7U&feature=relmfu

 

Apprendre le massage thaïlandais :

De nombreux cours de massage thaïlandais sont proposés en France (voir liste ci-dessous) et en Thaïlande (notons que les écoles de Wat po et Chiang maï sont les plus connues). Il est important de bien choisir son instructeur, celui-ci devrait être imprégné de la philosophie de cette technique et pas juste vous enseigner une suite de manœuvres.

 

Comme pour l'apprentissage de toutes les techniques de massages, je vous conseille avant de commencer une formation de vous documenter à travers des livres et des vidéos par un travail personnel. Il est impensable pour un massage aussi complexe, d'arriver les mains dans les poches sans aucune connaissance sur l'histoire et les personnes emblématiques qui ont contribué à transmettre les techniques du massage thaïlandais.

 

Il est ... comment dire ...OBLIGATOIRE (pour moi) de recevoir un massage Thaï AVANT de faire une formation.

 

En effet, cela vous permettra de ressentir les sensations qu'il procure et de juger par vous-même de ce que vous en pensez. La première expérience est parfois déroutante. Qu'elle soit positive ou négative, peu importe, vous aurez déjà un pied dans l'univers de cette technique et cela ne peut que vous être bénéfique.

 

Une fois votre formation trouvée (merci Laurie Cordova), assurez-vous que l'instructeur vous remet à la fin un support de cours écrit récapitulant toutes les manœuvres avec des explications.

 

Ensuite il s'agit de s'entraîner et comme on dit : "Quelques jours de stage pour apprendre, toute une vie pour maîtriser".

Si vous souhaitez pratiquer ce massage sans avoir le CAP esthétique :

On désigne les personnes qui pratiquent les massages à des fins non thérapeutiques et non érotiques par les noms de :

  • Praticiens de massages de bien-être
  • Praticiens de massages de relaxation

 

Le praticien de massages bien-être et de relaxation ne justifie, la plupart du temps, d'aucun diplôme d'Etat. En effet, pour l'instant ils ne sont pas obligatoires pour masser mais vous devez, par respect pour votre clientèle, être correctement formée.

 

Quelles formations de massages choisir ? Dans le cursus officiel esthétique, c'est à partir du BAC PRO ou du BP que l'on commence à apprendre les techniques de massages. Si vous souhaitez continuer à vous former au cours de votre carrière ou que vous êtes en reconversion professionnelle par exemple, vous pouvez prendre "le train en route" et suivre des cours dans des écoles privées suivant les techniques que vous voulez apprendre.

 

Ces cours se déroulent par modules courts ou sur une période plus longue pouvant s'étaler sur 2 ans ou plus. Les certificats délivrés ne sont pas reconnus par l'état et n'engagent que la réputation de l'école qui les délivre En résumé, il n'y a pas de "diplômes types" à obtenir, cela dépend uniquement de la technique de bien-être que vous souhaitez pratiquer. Pour savoir quelles techniques de massages apprendre, faites des recherches sur internet et allez vous faire masser ! Vous vous rendrez vite compte des techniques qui vous inspirent et de celles qui vous laissent de marbre.

 

Puis-je ouvrir mon cabinet de massage une fois formée ?

Oui mais dans ce cas il est obligatoire de se déclarer et de souscrire à une assurance responsabilité civile et professionnelle. Je vous conseille vivement de suivre une formation qui vous dispense les bases du marketing dans le secteur du bien-être afin de ne pas fermer dans 6 mois, faute de préparation suffisante. Par la suite, vous pourrez suivre d'autres formations de massages de bien-être pour vous perfectionner.

 

"Se former, c'est cher !"

STOP ! Oui cela peut paraître cher, mais quand on connait le parcours des formateurs en techniques de massages, on se dit que eux aussi, ils ont le droit de vivre de leurs passions. J'ai un ami ostéopathe qui dit souvent :

 

 

"La vraie valeur d'un formateur, c'est qu'il arrive à synthétiser et à transmettre le meilleur de ses 20 ans de pratique en 2 jours et ça, ça n'a pas de prix ! "

Réfléchissez là-dessus. Je suis quand même surprise du manque d'initiative de la plupart des personnes qui se plaignent des tarifs des formations. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez apprendre et qui vous seront très utiles pour lesquelles vous n'avez pas besoin de payer !

 

Par exemple :

  • Les points de réflexologie plantaires et palmaires
  • Les points de shiatsu
  • Les trajets des méridiens (ligne d'énergie)
  • Les bases de l'aromathérapie (effets des huiles essentielles)
  • Les recettes de cosmétiques naturels etc.

Vous pouvez trouver tout cela sur internet sur des sites sérieux ou dans de bons bouquins.

 

Ensuite pour la pratique, vous vous rapprochez d'une personne compétente ou d'un formateur et vous lui demandez :

"J'ai acquis la théorie sur tel et tel sujet, je vous invite à me faire passer un test pour vérifier cela si vous le souhaitez. J'ai vu que vous organisiez des stages de groupe sur 3 jours incluant la théorie et la pratique, serait-il possible de ne faire qu'une journée en cours particulier mais orienté sur la pratique uniquement ? "

 

Cela vous coûtera moins cher et le formateur sera ravi de ne pas avoir à reprendre les bases des bases depuis le début... J'ai passé la majorité de mes formations en cours particuliers : vous ne pouvez pas savoir à quel point on apprend rapidement. En effet, dans un groupe de 10 stagiaires, le formateur va passer 1h00 avec vous maximum et encore... Tandis que quand vous êtes en cours particulier sur 8h00 dans la journée ... il passe 8h00 avec vous, c'est bien plus efficace.

 

De plus vous travaillez uniquement les notions que vous avez besoin de connaitre sans attendre tout le groupe si vous avez déjà de l'avance.

 

Il n'y a rien de pire qu'une stagiaire en massage ayurvédique qui sort en plein cours : mais c'est quoi un méridien ? J'ai toujours eu envie de répondre : "Mais renseignes-toi avant de venir bon sang ! T'es là en touriste ou quoi ? Tu fais un stage et tu n'as même pas fait de recherches sur la technique avant de t'inscrire ?" Enfin bref, tout cela pour vous dire que vos formations vous coûteront bien moins chères si vous vous y prenez comme cela et si vous y mettez du vôtre !

 

Plusieurs d'entre vous ont envie de se former en techniques de soins parallèles telles que le Reiki, le Chamanisme, la Médecine Chinoise, les bols tibétains, etc. Toutes ces formations se démocratisent et prennent désormais l'apparence d'être destinées à tous les publics.

 

Je n'insisterai jamais assez pour bien mettre en avant que ces pratiques s'accompagnent d'un véritable cheminement personnel et spirituel absolument indissociable de leur efficacité et de leurs intérêts. Les soins "spas" exotiques ont leurs limites et il faut bien faire la différence entre vouloir apporter à sa clientèle un dépaysement et entrer dans un monde que vous ne maîtrisez pas et dont vous n’avez nulle idée de la profondeur.

Je vous fais suivre ci-dessous 2 mails qui se répondent parfaitement.

 

"Bonjour Elodie, merci pour votre blog, je voudrai avoir votre avis sur une de mes prochaines formations, j'adore ce qui est naturel. C'est chouette d'utiliser des produits naturels. Je me vois bien faire de la médecine chinoise ou encore devenir guérisseuse en même temps qu'esthéticienne, en plus mes clientes me disent que c'est une bonne idée.

Comme ça, je vendrai de l'encens, des bougies et je pourrai conseiller mes clientes sur leurs problèmes, peut-être même les soigner ?

Merci de me dire ce que vous en pensez, j'ai vu des formations pas trop longues mais un peu chères (...), vous en connaissez d'autres dans le nord de la France ? Merci, Lise."

 

Voici ci-après un mail de Marion de Limoges qui n'en peut plus des dérives douteuses de praticiens qui très loin d'être des guides, se nourrissent de la crédulité de personnes perdues et influençables, je n'aurai pas pu dire mieux :

 

"Elodie, je vous écris car je voudrai vous faire part de mon ras le bol envers tous ces charlatans de praticiens et de guérisseurs en tout genre. Mes clientes me rapportent souvent leurs échanges avec eux et je vous avoue que je ne sais plus quoi leurs répondre tant ce que j'entends me parait parfois surprenant de la part de personnes qui sont sensés avoir un niveau de conscience "supérieur"

Le monde est désormais envahi de “pseudo thérapeutes“ qui se permettent de donner des conseils aux montons qui sont prêts à les entendre, incapables d'avoir une quelconque opinion propre sur les expériences qu'ils sont en train de vivre.

Ils en profitent également pour faire profiter ceux qui ne souhaitent pas de leurs sermons imbibés de tisane aux plantes elfiques Bio !

A présent, si vous avez 6000€ à perdre, vous pouvez tenter le titre de maître Reïki, technique insolite mais néanmoins classique de transmission d'énergie sensée soigner tous les malheurs du monde de la simple verrue plantaire au cancer généralisé en passant par les indigestions de foie gras à noël et qui, sans sombrer dans la négation de l'efficacité de cette technique, est transmise par des gens au mental douteux collectionnant chez eux des monceaux de bibelots symboliques et de pierres en tout genre sensés augmenter leur énergie spirituelle quasiment inexistante.

 

Comprenez que je suis tout à fait consciente que parmi ces "thérapeutes" se trouvent des personnes très expérimentées avec un énorme cœur capable de prendre réellement en charge la souffrance des autres et de les orienter....mais combien???

Les faits parlent d'eux-mêmes, personne n'est plus aveugle que ceux qui ne veulent pas voir la vérité.

Les thérapeutes sont souvent encore plus malades que ceux qu'ils soignent et se contentent de cacher des pleins sacs de faiblesses et de doutes derrière d'humbles expressions compréhensives agrémentées de phrases piochées ci et là dans les montagnes de livres à orientation “ développement personnel “ que comptent leurs plantureuses bibliothèques qui, ayant colonisé les murs du sol au plafond, servent plus d'isolants thermiques complémentaires que de réelles sources d'enseignement.

Vous devez faire les exercices qu'ils vous donnent à faire et qu’ils ne font pas eux-mêmes : "soyez bon, soyez amour, pardonnez-vous"...curieuses sentences dans la bouche de personnes qui ne se supportent pas eux-mêmes.

Les gens courent d'un thérapeute à un autre, s'extasiant sur le parcours rocambolesque mais souvent surfait de ces pantins récitant bêtement, mais avec une fierté évidente, des leçons dont ils n'ont jamais compris le sens et qu'ils n'expérimenteront pour la plupart, jamais.

 

Ces mêmes personnes se regroupent pour des séminaires, des conférences qui leurs permettent de comparer leurs pseudo avancements personnels et qui ne débouchent souvent que comme une réunion d'âmes envieuses et jalouses qui essaient de se mettre en avant dans la conversation dès que l'occasion se présente.

L'argent a encore une fois, le rôle central.

On vous juge au nombre de stages que vous avez fait, au nombre de “gourous” que vous avez côtoyé, au nombre de pseudos mesures " éthiques et respectueuses de l'environnement " dont vous avez émaillé votre quotidien.

 

Les moyens justifient la progression et le système subtil et impitoyable ramène rapidement dans le droit chemin les malheureux pèlerins de la vérité qui pensent encore qu'ils auraient pu mener une vie faite d'un endroit pour vivre d'amour et d'eau fraîche. Ces trois critères étant actuellement en complète rupture de stock sur notre pauvre planète.

 

Cette tirade que je vous envoie Elodie, n'a d'autre but que d'établir un constat alarmant quant à l'envahissement inquiétant des personnes qui pensent avoir découvert la science infuse, lors d'une méditation brumeuse un soir de pleine lune, partagé entre la respiration d'un encens de bas étage et l'ingestion de graines germées qu'ils ont achetées en version “ commerce équitable “ pour calmer leurs propres consciences de bobo qui s'ennuient à coup d'actions pastelles sans aucunes utilités.

Voilà, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, j'en ai marre ! Merci de m'avoir lu jusqu'au bout en tout cas.

Marion, Limoge."